Calendriers de l'Avent
Autres "Fée" maison / DIY

Les calendriers de l’Avent

Après les thèmes « lettre au Père Noël » et « les cadeaux de Noël » développés dans deux articles précédents, je vais te parler aujourd’hui d’un autre sujet cher à Noël : le calendrier de l’Avent.

Le traditionnel calendrier de l’Avent

Le calendrier de l’Avent, généralement, c’est une boîte en carton plutôt plat, constituée de 24 cases où chaque jour, on prend un chocolat pour patienter jusqu’à Noël. La tendance depuis plusieurs années est aussi à fabriquer soi-même son calendrier de l’Avent, réutilisable d’une année sur l’autre, où l’on peut mettre des surprises variées (chocolats, bonbons, petits jouets…). Les calendriers de l’Avent se sont aussi énormément diversifiés : chocolats, bonbons, jouets pour les enfants ; thés, bijoux, produits de beauté pour les adultes, entre autres. Loin du chocolat de deux centimètres carré de mon enfance, le calendrier de l’Avent est devenu un nouveau support commercial pour les industriels. Et si cette année, on revenait à des valeurs plus authentiques ?

Calendriers de l’Avent à 0€ avec pourtant tellement de valeur

Grâce aux sites s’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée et ensemble naturellement, j’ai découvert des calendriers de l’Avent ludiques et éthiques, porteurs de notions simples de partages ou de moments de complicité familiale. Ca change, mais surtout, on renoue avec les valeurs traditionnelles des fêtes de fin d’années. J’en ai vu plusieurs qui me plaisent bien mais entre tous, celui qui a le plus retenu mon attention, c’est le calendrier de l’Avent inversé. Explications.

Comment réaliser un calendrier de l’Avent inversé ?

Le principe du calendrier de l’Avent inversé est de déposer chaque jour un objet dans une boîte, que l’on remettra à la fin de la période à une association ou pourquoi pas à un SDF. Cela permet de faire du tri dans les affaires qui ne nous servent plus mais qui seraient utiles à d’autres. J’ai décidé de mettre en place deux caisses : une pour les enfants, pour les inciter à faire du tri dans leurs jouets ou leurs livres et une pour les adultes pour que nous puissions nous aussi participer à ce partage. Un vêtement, un livre, une boîte de conserve… Je ne sais pas encore ce que l’on y mettra mais je sais déjà à qui cela pourrait faire plaisir. On ne sera pas chez nous le jour de Noël pour donner nos présents, comme le veut le principe du calendrier de l’Avent inversé. Je pense toutefois que même si l’on remet nos « cadeaux » avec quelques jours de retard, ils feront plaisir. Et la caisse des enfants ira à une association pour personnes défavorisées.

Ce que j’aime dans le calendrier de l’Avent inversé, c’est qu’il rappelle à nos enfants qu’ils ont la chance d’avoir (quasiment) tout ce qu’ils désirent mais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Ca renforce la notion de partage, que Noël, c’est autre chose que de jolies lumières et beaucoup de cadeaux. Il y a des gens oubliés et ce qui représente un petit geste pour nous, est peut-être un geste important pour eux. A notre niveau, on peut contribuer à leur apporter un peu de bonheur. Pourquoi s’en priver ?

Gabrielle

admin@jefeemaison.fr